Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique d'Amelie Dubois

Publié le par __Troubles__

Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique d'Amelie Dubois

¤ Présentation :

L'escapade déjantée de trois enseignantes sur les plages de Cancún, où rien ne se passe comme prévu ! Trois jeunes enseignantes s'envolent vers les plages de Cancún, au Mexique. Caroline rêve de lecture tranquille sous les palmiers ; Vicky, de séances de yoga au lever du soleil ; et Katia, d'une liaison passionnée avec un homme sans histoire... Résultat : échec sur toute la ligne ! Les excès de margaritas, les rencontres troublantes et les lendemains de la veille qui déchantent meubleront plutôt ces sept jours qui fileront à un rythme effréné. L ampleur des dégâts sera telle que les trois amies se feront la promesse solennelle, la main sur le coeur, que ce qui s'est passé au Mexique restera au Mexique ! Hasta la vista !

  • Broché: 381 pages
  • Editeur : Kennes Editions (24 juin 2015)
  • Collection : KE.AMELI.DUBOIS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2875801341
  • ISBN-13: 978-2875801340
  • Dimensions du produit: 15,5 x 2,5 x 23 cm

¤ Biographie de l'auteure :

Amélie Dubois est psychocriminologue de formation et auteure de passion. Son style différent, son humour décapant et bien à elle ainsi que ses personnages réalistes, mais colorés sont les clés de son succès. Les oeuvres d'Amélie Dubois, marquées de légèreté et savoureuses à souhait, s avèrent rehaussées par de solides bases en psychologie humaine. Grande voyageuse, l'écrivaine puise son inspiration un peu partout sur la planète à travers des escapades solitaires non planifiées (souvent effectuées avec un sac à dos trop lourd). En insufflant tout ce bagage à son style littéraire, Amélie a su rallier un lectorat fidèle, qui s'identifie aux personnages attachants dont elle raconte les frasques avec beaucoup d'humour.

¤ Mon avis :

J'ai longtemps été fan de chicklit puis avec les années et la qualité en déclin cela m'est peu à peu passé, mais un jour en passant avec ma girl à la Fnac elle est tombée sur ce roman qu'elle s'est empressée d'acheter. Elle l'a d'abord lu, puis ce fut mon tour.

Tout d'abord parlons de l'objet en lui-même, le livre est juste magnifique dans sa simplicité, pas de relief, pas de couleurs métallisées, des personnages dessinés qui sont très représentatifs de l'histoire, le papier est d'un blanc immaculé et son toucher est agréable. Le travail éditorial est remarquable, il y a des inserts ressemblants à des articles de journaux et les "chapitres" sont indiqués avec des panneaux indiquant les jours du séjour.

L'histoire est simple, des amies qui partent en voyage au Mexique en hôtel club et dont les projets vont être bouleversés. Il s'agit d'une succession de mésaventures qui donne un rythme inédit au récit; récit est un bien grand mot car le roman repose essentiellement sur les dialogues, cela casse les habitudes du lecteur et peut en décontenancer plus d'un.

Le roman n'a pas été francisé, le langage est bien celui de nos cousins québecois et il nous faut un temps d'adaptation pour comprendre certains mots et quelques tournures de phrases. Après une soixantaine de pages le vocabulaire n'est plus une barrière et on se prend au jeu de ces vacances rocambolesques !

Je ne peux pas dire que je me sois attachée aux trois filles mais je me suis retrouvée dans certaines actions; mais chut, ce qui se passe en vacances, reste en vacances ;)

La plume d'Amélie Dubois est très agréable et elle donne envie de tourner les pages pour savoir ce que le sort réserve aux trois héroïnes, c'est un style nouveau qui rafraichi le genre. Le fait qu'il existe une suite à ce roman (Ce qui se passe au congrès, reste au congrès) dont la sortie en France est prévue en décembre, fait espérer un développement plus approfondi des personnages.

Une adaptation cinématographique doit voir le jour et un troisième volume (Ce qui se passe à Cuba, reste à Cuba) doit paraitre le 04 novembre prochain au Canada.

Si vous souhaitez passer un bon moment de lecture, sans prise de tête, je ne saurai que trop vous recommander de lire cette histoire.

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article