Horrible prophétie de Victoria Martin

Publié le par __Troubles__

Horrible prophétie de Victoria Martin

¤ Présentation :

Un village doit accueillir la foire d'automne, seulement voilà : tout se complique lorsqu'un bateau fantôme arrive au port. C'est alors la réalisation d'une horrible prophétie qui va entraîner la population dans le chaos. Lénora, jeune magicienne diplômée de l'Académie de Magie, est témoin d'un drame qui la marquera à jamais...

¤ L'auteure :

« J'écris depuis l'âge de huit ans. Auteur de nouvelles et de fanfictions sur Internet depuis plusieurs années, je compose essentiellement des textes pour le plaisir. Plaisir que je souhaiterais partager avec vous, en vous plongeant dans une atmosphère totalement imaginaire. Horrible prophétie est ma première nouvelle éditée, mélangeant fantasy et pouvoir. »

  • Broché
  • Editeur : Edilivre-Aparis (10 juin 2015)
  • Collection : CLASSIQUE
  • ISBN-10: 2332939237
  • ISBN-13: 978-2332939234
  • Dimensions du produit: 0,3 x 13,4 x 20,4 cm

¤ Mon avis :

J'ai répondu à un appel de l'auteure qui recherchait des blogueurs et blogueuses pour chroniquer sa nouvelle et elle me l'a donc gentiment fait parvenir en format électronique.

Il s'agit d'un format relativement court qui se lit facilement. L'histoire en elle-même n'est pas mauvaise et est parfaitement ancrée dans son univers dark fantasy.

On y croise magiciens, vampires et loup-garous, toutes les créatures mythiques et mystiques que l'on s'attend à trouver dans ce genre d'univers.

Il y a des coquilles, quelques fautes qui auraient dues être corrigées avant la publication, le style est sympathique, il y a peu de dialogues, mais cela ne dessert pas le récit puisque cela fait partie intégrale de la spécificité de cette nouvelle.

Les personnages ne sont pas spécialement attachants et on ne s'identifie pas à eux, le texte étant court, encore une fois cela n'a rien d'étonnant.

Le vocabulaire est parfois mal choisi, on peut mettre cela sur le compte de la jeunesse de l'auteure et je pense que cette dernière sera plus vigilante pour ses prochaines parutions, car je l'encourage à travailler encore et encore afin de publier une merveille du genre!

Il faut tout de même que je vous note un exemple d'erreur à ne pas réitérer pour ne pas perdre le lectorat : "Des matins durant, Lénora apprit à contrôler la magie noire le matin et se consacrait à ses recherches l'après-midi" p. 19

Ou encore : "Elles étaient annonciatrices de cahot, de destruction et de sang" p.33

En bref, il y a du potentiel chez cette jeune auteure, je pense qu'elle doit cependant être un peu plus attentive et travailler et retravailler encore ses textes.

Vous pouvez découvrir sa nouvelle directement sur le site de son éditeur mais également chez Amazon et autres libraires.

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article