Comédie française, ça a débuté comme ça de Fabrice Luchini

Publié le par __Troubles__

Comédie française, ça a débuté comme ça de Fabrice Luchini

¤ Présentation :

Il nous a fait redécouvrir La Fontaine, Rimbaud et Céline. Il incarne l'esprit et le panache de la langue française.

En prose, en vers et même en verlan, il a donné sa voix à d'immenses auteurs, auxquels il sait faire respirer l'air de notre temps - en racontant la fureur du Misanthrope à l'ère du téléphone portable, ou la sensualité de "La Laitière et le pot au lait" sur l'air d'une publicité pour Dim.

Il a quitté l'école à quatorze ans pour devenir apprenti coiffeur. Il est aujourd'hui l'un de nos plus grands comédiens, célébré pour ses lectures-spectacles, couronné par la Mostra de Venise pour son rôle dans son dernier film, L'Hermine.

Dans son autobiographie, Fabrice Luchini livre le récit d'une vie placée sous le signe de la littérature, à la recherche de la note

  • Broché: 256 pages
  • Editeur : FLAMMARION (2 mars 2016)
  • Collection : LITTERATURE ET
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081379171
  • ISBN-13: 978-2081379176
  • Dimensions du produit: 21 x 2,2 x 13,5 cm

¤ Présentation de l'auteur :

Fabrice Luchini est né à Paris en 1951. Lancé par Philippe Labro et Éric Rohmer alors qu'il est encore apprenti coiffeur, révélé par le film La Discrète, en 1990, il est l'un des plus grands acteurs français.


Il donne depuis plus de vingt ans des spectacles, désormais entrés dans la légende, consacrés aux auteurs qu'il aime.

Il a été sacré meilleur acteur à la Mostra de Venise pour son rôle dans L'Hermine de Christian Vincent.


Comédie française est son premier livre.

¤ Mon avis :

J'adore Fabrice Luchini depuis de nombreuses années et j'ai eu la chance de le voir sur scène réciter les textes de La Fontaine notamment, opportunité offerte par ma moitié pour mon anniversaire, alors bien entendu je me suis précipitée sur son premier livre. Ce dernier est présenté comme une autobiographie, ce qui a pu en déstabiliser plus d'un à la lecture puisque Fabrice parle beaucoup des textes qui l'ont marqués et relativement peu de sa personne, enfin ça c'est si on s'arrête au premier degré de lecture.

Tout débute par un portrait tracé à partir d'une ligne de bus, d'un quartier puis s'étend à une profession et fini par une vocation, trouvée par hasard mais qui fini par faire sens lors de la découverte de grands textes, de grands auteurs et de personnes de talents.

Fabrice Luchini, angoissé de nature, ne sait pas parler de lui car il ne se sens pas assez intéressant, il préfère faire découvrir ce qu'il y a de mieux en terme de littérature, non pas seulement en terme de sens mais aussi de forme, il ne s'arrête pas aux beaux mots mais travaille aussi les sonorité et la construction.lexicale.

Les chapitres dans lesquels il aborde sa vie, son expérience d'acteur, sont plutôt légers et agréables à lire, fluides et parfois plein de drôlerie, à l'image du personnage médiatique. Lorsqu'il nous parle de Céline, La Fontaine etc il est pointu, jusque dans le détail. J'ai vraiment beaucoup aimé le chapitre où il aborde sa rencontre, au propre comme au figuré avec Roland Barthes, sachant que j'ai eu beaucoup de mal à saisir cet auteur durant mon cursus universitaire, la sémiotique était pour moi une véritable torture, mais grâce à Monsieur Luchini, j'ai eu la chance cette fois de percevoir, l'espace d'un instant l'intérêt des écrits de Barthes et peut-être relirais-je Mythologies un jour.

Il y a deux choses que j'aime à penser, la première est qu'il existe un moment dans la vie d'un lecteur pour chaque ouvrage, tout n'est que question de timing, et la seconde est que Nous sommes ce que nous lisons. Le livre de Fabrice Luchini me conforte dans cette façon de penser, il se dévoile à ses lecteurs en ombre chinoise, derrière les mots de ceux qui ont tout dit de façon si remarquable.

Son analyse de Molière nous démontre que les thématiques abordées par le dramaturge sont toujours d'actualité et j'avoue lui donner raison à propos de Rimbaud, aujourd'hui encore je cherche le sens du Bateau Ivre...

Certains diront qu'il ne s'agit pas vraiment d'une autobiographie ou que Fabrice est plus doué à l'oral qu'à l'écrit, à ces derniers je répondrais qu'à chaque phrase j'ai entendu l'auteur les dire, qu'il s'agit bien de sa façon de s'exprimer qui est aussi prenante avec ce format que lors de ses représentations et prestations télévisuelles ou radiophoniques.

Fabrice Luchini fait preuve à mon avis de subtilité, il ne livre que l'essentiel, ce qui permet de se faire une meilleure idée de sa personne. Lorsqu'il joue le jeu de la télévision, des personnes qui l'invitent il est truculent, dans son livre il est fidèle à lui-même, il parle de ses angoisses, de ses interrogations.

La prochaine fois que je le verrais je lui dirai sûrement "Allez les verts !" et j'espère qu'il écrira d'autres livres, parfois difficiles d'accès mais méritant chaque instant passé à les lire.

J'ai appris beaucoup de choses sur Fabrice Luchini et j'éprouve beaucoup de tendresse et d'admiration pour cet autodidacte qui est incontournable dans le paysage culturel de notre pays.

Vous aurez compris que ce livre est un véritable coup de cœur et je remercie ma moitié de me l'avoir offert et d'avoir réalisé mon rêve en m'emmenant voir Fabrice sur scène.

Comédie française, ça a débuté comme ça de Fabrice Luchini

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article