Tout pour être heureux (Un coup à prendre) de Xavier De Moulins

Publié le par __Troubles__

Tout pour être heureux (Un coup à prendre) de Xavier De Moulins

¤ De quoi ça parle ?

Quand j'ai pris les filles tout seul pour la première fois, j'étais complètement paumé. Avant nos petits rituels du matin et nos jeux complices, on a d'abord été des étrangers. Et malgré les beaux discours, elles ont commencé par ne rien comprendre. Pourquoi tout d'un coup papa ne dormait plus avec maman, pourquoi tout d'un coup papa n'habitait plus dans la maison, pourquoi tout d'un coup papa avait fichu le camp ?

Sur une petite mélodie à la Bashung, d’emménagement en garde alternée, le difficile chemin d’un homme, de la rupture à la séparation, avec la paternité en forme de rédemption.

  • Poche: 168 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (7 mars 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253166758
  • ISBN-13: 978-2253166757
  • Dimensions du produit: 1,3 x 10,8 x 17,1 cm

¤ Biographie de l'auteur :

Xavier de Moulins, né le 5 juillet 1971 à Boulogne-Billancourt, est un journaliste de presse écrite et de télévision français.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Je suis tombée par hasard sur ce roman lors d'un passage en librairie, remis en évidence lors de la sortie de l'adaptation cinématographique de ce dernier, je me suis laissée convaincre par l'auteur et pour une fois par la couverture !

Antoine, notre narrateur a quitté femme et enfants car il n'a pas assumé la maternité qui a transformée son épouse et lui a volée sa place. Il fait en quelque sorte une crise de la quarantaine, mais à la mi-trentaine. Lorsqu'il doit accueillir ses deux filles pour la première fois, il vit une révolution, il doit apprendre à les connaitre et à devenir père !

On le suit dans son emménagement,chez le pédiatre, à l'école... On se prend peu à peu au jeu et on arrive à éprouver un peu de sympathie pour cet égoïste, et on souhaite même une fin de compte de fée.

Xavier De Moulins a un style ni simple, ni ampoulé, il sait où il veut aller et ne fait pas dans la fioriture. Il s'agit d'un roman assez court puisqu'il ne compte que 163 pages et les chapitres n'excèdent jamais la dizaine de pages, ce qui donne un rythme rapide au récit. Très ancré dans la réalité des couples des années 2000/2010 ce roman parlera aux couples modernes.

J'ai passé un moment agréable avec Antoine, Alma et Claire mais ce roman ne fera pas partie de mes préférés.

¤ Si je devais lui mettre une note : 3/5

Se voir, ce n'est pas se croiser. Se croiser, c'est finir dans le fossé. Bien se voir, ça prend du temps. Quand on est dans le quotidien, on devient aveugle de l'autre, quand on a pris rendez-vous, l'autre nous éblouit

p. 110

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article