Nini Zombie T.01 Celle qui n'existait plus de Lisette Morival & Fabrizio Borrini

Publié le par __Troubles__

Nini Zombie T.01 Celle qui n'existait plus de Lisette Morival & Fabrizio Borrini

¤ De quoi ça parle ?

Nini est morte. Ce pourrait être la fin mais c’est le début d’une nouvelle aventure pour la jeune fille devenue un zombie. Mais rien n’est simple dans sa nouvelle vie. En renaissant, Nini a perdu la mémoire et ne se souvient que d’une chose : elle est dessinatrice. Mais qui est-elle vraiment ? Pourquoi le professeur Spirit l’a-t-il ramenée à la vie ? Et qui est Zékiel, ce feu follet qui se prétend éperdument amoureux d’elle ? En partant à la recherche de son passé, Nini va prendre de gros risques. En effet, un lourd secret plane sur sa famille et de nombreuses personnes souhaiteraient qu’elle reste amnésique. Et puis surtout, la mort rôde et elle est prête à tout pour récupérer l’âme perdue de "celle qui n’existe plus".

  • Broché: 222 pages
  • Editeur : Kennes Editions (4 mai 2016)
  • Collection : KE.NINI.ZOMBIE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2875802755
  • ISBN-13: 978-2875802750
  • Dimensions du produit: 12,6 x 1,2 x 20,3 cm

¤ Biographie de l'auteur :

Fabrizio Borrini est un artiste pluriel. Auteur BD, il publie dans les années 1980 « Suplex et Caltex « aux Editions Magic Strip. Cet album lui ouvre les portes du multimédia. Entre la réalisation de génériques pour la télé, de décors pour le théâtre et de publicités, Fabrizio abandonne pour un temps la BD. A partir de 1990, il se consacre presque exclusivement à sa nouvelle passion : la peinture. Depuis, il expose régulièrement dans de grandes villes à travers le monde. Avec « Nini Zombie «, Fabrizio revient à ses premières amours, la bande dessinée. Son nouvel univers se décline également en roman (en collaboration avec Lisette Morival).

¤ Ce que j'en ai pensé:

Tout d'abord je tiens à remercier Kennes Editions, et tout particulièrement Fabienne, pour m'avoir fait parvenir ce roman !

Le résumé m'a intrigué, notamment parce que j'ai toujours développé une passion pour les zombis, grâce aux films de Romero durant mon enfance, et surtout parce que j'aime découvrir de nouveaux univers; Pour ne rien vous cacher, la lecture a été très rapide car le style est plaisant et l'histoire intrigante. Lorsque Nini et sa sœur apprennent la disparition de leurs parents on se deande ce qu'il va advenir d'elles, puis on est entrainé dans une spirale infernale. Entre enquête, disparition, créatures fantastiques, notre imagination est mise à contribution, et c'est vraiment parfait pour les jeunes lecteurs. Les références aux classiques sont bien présente, pour n'en citer qu'une il y a un je-ne-sais-quoi de Frankenstein de M. Shelley dans un des personnages...

Si je devais déplorer quelque chose dans ce roman, ça serait sans doute le résumé du qutrième de couverture qui en dit un peu trop long et les dessins d'illustration sont assez spéciaux mais collent parfaitement à l'ambiance;

Bref, cette lecture m'a fait passer un excellent moment et je n'ai qu'une envie c'est connaitre la suite ! Je mettrais ce roman entre toutes les mains et pas seulement celles des jeunes lecteurs ! Beaucoup de romans pour adultes pourraient s'inspirer de celui-ci pour la création d'une trame narrative dense.

¤ Si je devais lui mettre une note : 4/5

La Mort ! C'est étrange que les humains lui aient donné le genre féminin car La Mort est un garçon, un tout petit garçon de six ans qui se prénomme Orcus.

p.110

Commenter cet article