La sixième corde de Caroline et Benjamin Karo

Publié le par __Troubles__

La sixième corde de Caroline et Benjamin Karo

¤ De quoi ça parle ?

Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l'avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.

  • Broché: 332 pages
  • Editeur : Mitton; Édition : 1 (22 mai 2016)
  • Collection : 96
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1095675006
  • ASIN: B01KK136TA
  • Dimensions du produit: 15,2 x 2,1 x 22,9 cm

¤ Ce que j'en ai pensé :

J'ai mis un peu de temps avant de lire le roman car je suis assez prise par mon travail et le déménagement qui approche, mais lorsque j'ai enfin pris le temps de me plonger dans ma lecture, je ne l'ai plus arrêtée. Le pitch avait tout pour me plaire et c'est pour cela que j'ai accepté ce partenariat lorsque Benjamin Karo m'a contacté, un road trip, des amis, de l'humour, bref de quoi passer un bon moment.

Il est parfois difficile de se faire à une écriture à quatre mains mais ici je l'ai vécu comme un plus, jamais je n'avais lu un roman écrit par un frère et une sœur et j'ai pu sentir leur complicité poindre au travers de leurs mots.

Les personnages sont drôles et modernes même si Arnaud n'est pas mon préféré, il a réussi à me séduire. J'ai ri et j'ai vibré avec ce groupe d'amis que chacun rêve de posséder.

Moderne et vivante cette série m'a surprise en bien et c'est avec grand plaisir que je lirai la suite.

Les différences de langages donnent un côté atypique à un roman qui pourrait être considéré comme classique, mais il faut dépasser ce cliché pour se laisser conduire, ailleurs....

Rire autant m'a fait du bien et ce roman est parfait pour accueillir l'automne avec le sourire. L'amour c'est un peu comme la lecture, les deux peuvent prendre 1001 visages et se vivre de 1001 façons !

Commenter cet article