La mésange et l'ogresse d'Harold Cobert

Publié le par __Troubles__

La mésange et l'ogresse d'Harold Cobert

¤ De quoi ça parle ?

Une enquête romanesque au plus près de l'énigmatique épouse de Michel Fourniret pour tenter de cerner les terreurs de notre société à travers l'une des affaires les plus retentissantes de ces dernières années.

26 juin 2003. " L'ogre des Ardennes ", Michel Fourniret, est arrêté en Belgique.

22 juin 2004. Après un an d'interrogatoires, son épouse Monique Olivier – qu'il surnomme sa " mésange " – révèle une partie du parcours criminel de son mari, au moment où, faute de preuves, la justice belge s'apprête à le libérer. Il finira par être condamné à la perpétuité incompressible ; Monique Olivier, accusée de complicité et de non-dénonciation de meurtres, écopera elle aussi de la perpétuité, assortie de vingt-huit ans de sûreté.

Plongée au cœur du mal absolu pendant cette année traque, cette enquête romanesque fait alterner les points de vue du commissaire chargé de l'affaire et de Monique Olivier elle-même, pour s'intéresser pour la première fois à celle qui reste une énigme : victime ou complice? instrument ou cerveau diabolique? Mésange ou ogresse?

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1816 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 425 pages
  • Editeur : Plon (18 août 2016)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B01HBSEN24

¤ Biographie de l'auteur :

Harold Cobert est l'auteur de plusieurs romans, dont Un hiver avec Baudelaire, L'Entrevue de Saint-Cloud et, en 2014, Jim, paru chez Plon.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Tout d'abord je remercie les Editions Plon qui m'ont permis de lire ce roman et NetGalley pour ce partenariat.

Je n'avais jamais lu un roman de ce type, non pas par le sujet abordé mais par rapport au traitement des faits. Une histoire terrible mais vraie romancée, cela avait de quoi me perturber. Dans le bon sens du terme j'entends. Ce livre m'a permis de me documenter davantage sur l'affaire Fourniret, très médiatique mais qui n'avait pas suscité plus d'intérêt chez moi qu'une autre histoire sordide énumérée dans les journaux télévisés.

Le roman se compose de nombreux chapitres, relativement courts, qui alternent les points de vue du responsable de l'enquête et celui de Monique Fourniret, être insaisissable et répugnant.

On se prend rapidement au récit, on veut toujours en savoir pus et on plonge dans l'horreur.

Le style redondant lors de l'enquête nous donne l'impression de se creuser les méninges autant que l'équipe en charge de l'accusation, on ne respire pas, on cherche la vérité. L'écriture est différente lorsqu'on est, façon métaphorique de parler puisque tout est romancé, dans la tête de Monique Fourniret, tout est confus et étouffant, on se noie.

Cette lecture m'a passionnée du début à la fin, je ne suis pas restée indifférent,je me suis énervée parfois, je me suis insurgée,beaucoup.

L'auteur a, d'une façon remarquable, remis sur le devant de la scène un drame moderne qui aurait pu être oublié par le grand public. Je ne saurai que recommander à tous cette lecture atypique.

¤ Si je devais lui mettre une note : 4,5/5

Commenter cet article

Vanou 04/10/2016 17:46

Ce n'est pas un peu lourd comme lecture ? Dans le sens de pas facile à lire vu l'horreur du sujet ?