Un(e)secte de Maxime Chattam

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
 
Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d'une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s'entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.
 
Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

  • Broché : 480 pages
  • Editeur : Albin Michel (30 octobre 2019)
  • Collection : A.M.THRIL.POLAR
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2226319492
  • ISBN-13 : 978-2226319494
  • Dimensions du produit : 15,5 x 3,7 x 22,5 cm

¤ A propos de l'auteur :

Auteur de plus d'une vingtaine de romans, Maxime Chattam est aujourd'hui traduit en plus de 15 langues et a vendu plus de 6 millions d'exemplaires en France depuis ses débuts.
Après s'être imposé comme un des maîtres du thriller français, il s'illustre dans la fantasy depuis 2008 avec le même succès. Sa série fantastique Autre-Monde s'est vendue à plus de 1 million exemplaires. 

¤ Ce que j'en ai pensé :

Après avoir lu sur une longue période, Le Signal, précédent opus de Maxime Chattam, j'ai pris mon temps avant de commencer ce thriller par contre je l'ai lu, ou plutôt dévoré, avec beaucoup d'avidité !

Un enquêteur paria qui connait des soucis dans la résolution des enquêtes qu'il mène se voit confié une histoire de décès plus que suspecte qui implique des insectes, ce qui titille l'entomologiste qui sommeille en lui… Atticus Gore sent que quelque chose de grave se cache derrière cette mort plus que bizarre. Atticus va mener une enquête longue et fastidieuse à Los Angeles avec un partenaire peu coopératif.

 De l'autre côté du pays Kat, détective privée se voit confier un dossier un peu spécial, une mère recherche sa fille qui ne lui a pas donné signe de vie depuis un moment, mais leurs relations semblent ne pas être au beau fixe...

A cela s'ajoute quelques scènes horripilantes avec des insectes qui finiront par trouver sens dans le dernier tiers du roman...

Bref, un roman complexe avec deux enquêtes distinctes qui vont se retrouver à mi-chemin, dans le cœur du Midwest.

La science s'entremêle avec les croyances et le lecteur ne sait pas sur quel pied danser. Une histoire dense qui prouve les défaillances d'une société de consommation où l'humain a du mal à trouver sa place et qui a besoin de repères forts. La manipulation de l'esprit des fragiles est primordiale pour ceux qui veulent dominer les autres et leur imposer leur vision du futur. La nanotechnologie est au cœur de ce roman et cela fait écho à notre société actuelle notamment avec les travaux mentionnés dans les remerciement du roman.

Maxime Chattam a fait, à mon avis, de ce roman une réussite en entremêlant les histoires de personnages forts et charismatiques, à aucun moment je n'ai vu où il voulait en venir et c'est ce qui fait de ce livre un très bon roman !

Je ne peux que vivement recommandé ce roman, même si je déteste vraiment les insectes et les araignées, j'ai frémit mais j'ai passé un moment exceptionnel.

¤ Si je devais lui mettre une note : 5/5 

Mais bon sang, c'est précieux une existence, c'est tout ce qu'on a ! Juste une courte enfilade de décennies, et tout ce qu'on a pensé se disperse dans le néant.

p. 254

Tout allait beaucoup trop vite pour lui. La technologie, les modes, le fric, le pouvoir, la bêtise...

p. 449

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article