Le journal de Frankie Pratt de Caroline Preston

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

1920. Frankie Pratt a 18 ans. Élève prometteuse, lectrice avertie, la jeune fille rêve de devenir écrivain. Avec une machine à écrire Corona et une fantaisie d'archiviste, elle se lance dans le récit de ses aventures sous forme de scrapbook.
Tour à tour étudiante, danseuse de charleston amateur, rédactrice de potins à grand tirage, amoureuse éperdue de mauvais garçons, elle nous entraîne dans son sillage, du New York de la Prohibition au Paris des Années folles.

  • Broché : 248 pages
  • Editeur : Pocket (5 novembre 2015)
  • Collection : Best
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2266244361
  • ISBN-13 : 978-2266244367
  • Dimensions du produit : 12,3 x 2,3 x 18,1 cm
  •  

¤ A propos de l'auteure :

Caroline Preston est l'auteur de trois romans à succès aux États-Unis, dont Lucy efface tout, traduit en 2001 aux Éditions NiL. Le Journal de Frankie Pratt a été inspiré par l'amitié qui lia sa grand-mère à Sylvia Beach, la libraire et éditrice légendaire du Saint-Germain-des-Prés des années 1920. Caroline Preston travaille d'ores et déjà à son prochain scrapbook.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Cela fait très longtemps que ce roman graphique est dans ma PAL, cet été j'ai décidé de l'en faire sortir afin de découvrir un nouveau genre de récit. N'étant pas une adepte du genre, plus par principe que par la pratique je dois l'avouer, j'avais quelques réserves quant à cette lecture.

Si vous saviez à quel point je me suis trompée ! Mais ne dit-on pas "Faute avouée à moitié pardonnée" ? Dès les première pages je me suis immédiatement immergée dans l'histoire de Frankie. De la fin de ses études secondaires à son premier travail d'été en passant par son premier amour et ses études supérieures, Frankie nous montre littéralement de quoi est faite sa vie et comment est la vie à son époque.

Plus encore que l'évolution de Frankie on suit l'évolution de la société et celle du monde. Les mentalités, la mode changent mais aussi la société, les femmes prennent conscience de leur existence, qu'elles ont des droits et aussi des devoirs et qu'elles peuvent faire les mêmes choses que les hommes.

A mes yeux, jamais un roman graphique qui raconte l'histoire d'une femme des années 1920 n'a autant été d'actualité. Il se dégage de cette oeuvre l'esprit des années folles avec la modernité des années 2010/2020.

Je ne saurais que vous recommander de lire ce roman graphique qui est plein de qualité et dont la contraction est très innovante. Pour moi les éditions Pocket ont fait un choix audacieux et j'espère pouvoir lire d'autres romans graphiques d'aussi bonne qualité édités par leur soin !

 

¤ Si je devais lui mettre une note : 5/5

Publié dans Chroniques de livres

Commenter cet article