Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Shining de Stephen King

Publié le par __Troubles__

Shining de Stephen King

¤ Présentation :

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…
L’hiver, l’hôtel est fermé.
Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien.
Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny.
Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus.
Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée? Ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? Cette vie si étrange qui anime l’hôtel?
Un récit envoûtant immortalisé à l’écran par Stanley Kubrick.

  • Poche: 576 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (31 octobre 2007)
  • Collection : Fantastique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253151629
  • ISBN-13: 978-2253151623
  • Dimensions du produit: 17,8 x 11 x 3 cm

¤ Mon avis :

Par où commencer ? Stephen King est une référence dans le domaine du fantastique et de nombreuses personnes l’ont lu au moins une fois dans leur vie… J’ai lu bon nombre de ses romans, notamment à l’adolescence, mais j’ai toujours fait l’impasse sur Shining. Pourquoi me demanderez-vous ? Eh bien simplement parce que je n’ai pas choisi la bonne approche, j’ai commencé par regarder le début de l’adaptation qu’en a fait Stanley Kubrick, je n’ai jamais dépassé les 20 minutes et je l’ai définitivement pris en grippe !

Ce roman du King est paru en 1977, année de ma naissance, donc autant dire que le contexte ne nous semble plus vraiment d’actualité, c’est sans doute pour cela que j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans cette lecture. Je vais sans doute choquer beaucoup de monde en disant cela, mais pour moi Shining n’a pas grand-chose d’exceptionnel et ce n’est pas le meilleur roman de Stephen King. En lisant ce roman, j’ai repensé à ce qu’avait dit Maxime Chattam lors de la conférence qu’il animait lors de la sortie de son dernier roman. Stephen King a tendance aujourd’hui à écrire en 800 pages ce qu’il faisait très bien en 500 au début de sa carrière, à mon humble avis, il a toujours eu cette tendance à se perdre en détails inutiles, ce qui donne cette impression de longueur lorsqu’on le lit. J’avoue que la scène de Danny dans la chambre 217 était véritablement terrifiante et, est une perle du genre, c’est d’ailleurs le seul moment où j’ai eu peur. Le personnage de la mère est vraiment insipide, l’alcoolisme de Jack Torrance fait qu’on sent le vent tourner et que rien n’est vraiment surprenant.

Il s’agit d’une bonne histoire, d’un bon roman, avec des longueurs et rien d’exceptionnel, mon avis peut sembler dur, mais au contraire, c’est un reflet sincère de la déception que j’ai ressenti en tournant les pages de ce roman qu’on m’a recommandé tout le long de ma vie (pas si longue je vous l’accorde). Il faut lire les classiques de la littérature, y compris dans la littérature de genre, Shining est entrée à la postérité de la littérature fantastique, mais rien ne nous oblige à les porter aux nues. Je ne suis aucunement déçue de cette lecture commune avec mon amie Vanou du blog http://things-or-stuff.blogspot.fr/ mais ça n’en fera pas pour moi un incontournable de ma bibliothèque.

Publié dans Lectures communes

Partager cet article

Repost 0

N'oublie pas mon petit soulier / Je vois la vie en rose de Nadia Lakhdari King

Publié le par __Troubles__

N'oublie pas mon petit soulier / Je vois la vie en rose de Nadia Lakhdari King

¤ Présentation: Emilie, la trentaine, un peu maladroite, profite du réveillon de Noël pour faire une jolie fête et inviter à dîner Charles, son nouvel amoureux et ses deux enfants. Mais telle une nouvelle Bridget Jones enamourée, Emilie va accumuler ce soir-là malchances et coups du sort. Amis qui la laissent en plan avec la cuisine, le sapin et l'ambiance, arrivée surprise de son ex petit-ami à la fête, convives incontrôlables... Une comédie romantique drôle et légère suivie de Je vois la vie en rose qui reprend les même personnages dans des imbroglios amoureux drôles et tendres, situés entre le réveillon du nouvel an et la Saint-Valentin. Non, les histoires d'amour ne finissent pas mal en général. La preuve ! Nadia Lakhdari King est née à Montréal, où elle vit avec son mari et ses deux enfants

  • Broché: 468 pages
  • Editeur : France Loisirs (2013)
  • Langue : Français
  • ASIN: B00FQQMXQW

¤ Mon avis:

1. N'oublie pas mon petit soulier

Tout d'abord il faut préciser qu'il s'agit d'un roman québécois, qui n'a pas été " traduit" en français, comprenez que bon nombre d'expressions nous sont inconnues dans l'hexagone, mais, avec Google, de la volonté, et surtout l'esprit ouvert, la lecture est tout à fait compréhensible et agréable. En plus on apprend des expressions très drôles, un véritable enrichissement de notre vocabulaire ! Je citerai par exemple:

  • pompe à asthme = inhalateur

  • frencher = embrasser

  • quétaine/quétainerie= de mauvais goût

  • pitonner = appuyer sur les boutons d’un appareil électrique

L'histoire en elle-même n'a rien de révolutionnaire: la préparation d'un repas de noël et la "fête" qui en découle... Rien de bien profond me direz-vous ? Eh bien détrompez-vous ! Ca parle de la difficulté de gérer les sentiments des enfants lors d'un divorce, des liens de la famille, des traditions, mais aussi de l'amitié et d'amour... Bien évidemment le ton est léger car il s'agit d'une comédie, mais ça n'empêche en rien de traiter de sujets profonds et délicats. J'ai souri plus d'une fois, je me suis identifiée à certains comportements féminins, j'ai reconnu des membres de ma famille... Bref, ça parle de la vie de tous. Le roman se lit très facilement et rapidement mais ce qui m'a le plus plu c'est le petit suspense quant à l'identité d'Henri... Et lire les passages du point de vue de Florence est juste truculent !

C'est à conseiller en cette période de fin d'année afin de se mettre, déjà, dans l'ambiance des fêtes !

2. Je vois la vie en rose

L'histoire reprend quelques jours après la précédente, les personnages sont les mêmes, mais cette fois les narrateurs sont multiples, il y a bien entendu Émilie, mais également Charles, Florence, Seb et surtout Isa, qui pour moi prend l'envergure d'une véritable héroïne, ce personnage mériterait un roman pour lui seul, tellement son potentiel est grand !

Le roman traite cette fois encore de la complexité des rapports humains et amoureux, de l'importance de la famille et des traditions.

J'ai adoré le cours de romantisme que Florence donne à son père, on sait que la clairvoyance n'attend pas l'âge adulte, les enfants sont capables de percevoir l'évidence alors que les adultes passent allégrement au dessus...

Les rapports humains sont complexes et il ne faut jamais rien prendre pour définitivement acquis... Ce roman est comme une ode au renouvellement, à la remise en question, mais au final rien n'est plus important que l'amour, celui des parents pour leurs enfants et réciproquement, l'amour dans un couple, l'amour que se portent des amis de longue date, mais également l'amour naissant.

Si comme moi lire les suites est important pour vous, eh bien vous ne passerez pas à côté de celle-ci !

Le petit plus de ce livre ? Les recettes à la fin de chaque histoire ! Où comment joindre l'utile à l'agréable.

*Je finirai cet article en vous disant que d'autres écrits de l'auteure devraient paraître en France pour notre plus grand plaisir et que si vous ne le faites pas encore, empressez- vous de la follow sur Twitter, car elle est "écœurante" ----> @nadialakhdari

Publié dans Chroniques de livres

Partager cet article

Repost 0

Faire une liste de ma PAL... ou pas ?

Publié le par __Troubles__

Faire une liste de ma PAL... ou pas ?

J'avoue que cela fait quelques temps que j'envisage de lister tous les livres que j'ai à la maison et que je n'ai pas encore lu... Mais j'ai peur que l'étendue de la chose soit épuisante et en plus j'ai peur d'avoir des remords et d'acheter moins de livres après... Ok, peut-être que ça ne serait pas une mauvaise chose après tout ! Je me demande quand même comment l'organiser. Par genres ? Par ordre alphabétique ? Ou les deux à la fois? Il s'agit là d'un véritable casse-tête chinois vous ne trouvez pas ?

Je me dis que le fait de lister toutes les merveilles (ou pas) que j'ai en ma possession et qui attendent d'être lues pourrait créer des lectures communes, ou des lectures à thèmes... Alors, qu'en pensez-vous ? Je me lance ou pas ??

Partager cet article

Repost 0

La librairie de la pomme verte et autres lieux merveilleux, Collectif d'auteurs

Publié le par __Troubles__

La librairie de la pomme verte et autres lieux merveilleux, Collectif d'auteurs

¤ Présentation de l'éditeur: UN LIVRE PEUT CHANGER VOTRE VIE, UN LIBRAIRE AUSSI. Tendres et pleines d'humour, ces histoires vraies écrites par trente grands romanciers américains sont autant un hymne à la librairie qu'une invitation à la lecture et à la découverte de nouveaux livres.
« Beaucoup de gens, dont moi, considèrent cette librairie comme leur second foyer. Les personnes qui y travaillent sont en quelque sorte des parents. Je m'y rends si souvent que s'il se passe quelques jours sans que je vienne, l'un des membres du personnel peut me demander, sincèrement inquiet, si j'ai été malade. » Angela Davis Gardner.

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : ARENES EDITIONS (5 septembre 2013)
  • Collection : DOCUMENTS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2352042445
  • ISBN-13: 978-2352042440
  • Dimensions du produit: 20,8 x 13 x 2,6 cm

¤ Mon avis: On a tous déjà ressenti ce sentiment de nostalgie quand vient le moment de refermer un livre que l'on a aimé, comme un manque, un besoin de caresser de nouveau cette couverture attrayante, de se perdre encore dans les pages écrites avec talent... C'est exactement ce que je ressens maintenant, alors que ma lecture vient de s'achever.

Que dire de ces histoires? On aurait pu les croire redondantes et ennuyeuses, mais il n'en est rien. Trente auteurs se sont donnés la peine d'écrire l'amour qu'ils ont pour les livres et les librairies, car ce sont des lieux de communion pour les accros. Toucher les tranches des livres, les ouvrir pour les respirer, toucher du bout des doigts les pages pour sentir la qualité; l'épaisseur du papier... Autant de gestes qui sont communs aux amoureux des livres, mais il n'est jamais aussi beau que de les voir décrits par quelqu'un d'autre, avec d'autres mots, l'imaginaire se met en marche et tout nous revient en mémoire... Notre premier achat, notre premier sanctuaire...

Jamais je n'oublierais l'endroit ou adolescente, j'achetais mes livres. Je suis fière de voir aujourd'hui qu'il s'agit d'une des rares librairies à avoir tenue au fil des années, alors que deux grandes enseignes ont fermées leurs portes. Je me souviendrais toujours du visage de la libraire qui commandait mes mangas avec un sourire et qui m'offrait des livres, pour ouvrir mes horizons sur autre chose...

J'ai beaucoup aimé me promener dans les lieux préférés des auteurs qui ont participé à l'écriture de ce recueil, comme un hymne à l'amour des livres, des librairies et des libraires.. En France nous n'avons pas de café où nous installer pour lire dans nos librairies, rarement nous trouvons des fauteuils pour nous installer confortablement, culturellement on ne s'y retrouve pas, mais quel bonheur de sentir l'attachement de chacun à ces lieux propices à la discussion !

Je conseille à tous les amoureux de lecture de se plonger dans ce recueil, et peut-être que pour votre prochain achat vous pousserez la porte d'une petite libraire de quartier qui capturera votre cœur et votre porte monnaie ;)

Trente auteurs nous font donc connaitre leurs librairies préférées, mais en France nous n'avons pas la chance de les connaitre tous, ils ne sont pas tous édités, certains voient leurs livres épuisés, mais j'ai la chance d'en connaitre une petite poignée et cela m'a permis de les appréhender de façon différente, David Fulmer et Isabel Allende m'ont surprise, Grisham ne m'a pas donné plus envie de le lire.... Mon coeur de lectrice a succombé à la plume de Les Standiford, son originalité a fait toute la différence !!

Merci à TOI, Mon AC, de m'avoir offert ce livre qui m'a transporté, fait vibrer, tu me connais si bien...

Lorsque j'aurai besoin d'un peu de poésie j'ouvrirai de nouveau La librairie de la pomme verte, et je voyagerai vers d'autres lieux merveilleux !

Partager cet article

Repost 0

Les surprises de la table...

Publié le par __Troubles__

Les surprises de la table...

En ce premier long week-end de novembre, nous sommes allées au restaurant pour fêter l'anniversaire de ma moitié, de mon essentiel... Sans vraiment savoir ce que nous voulions manger et dans quel restaurant nous allions atterrir, nous avons parcouru les rues et contemplé de nombreuses vitrines...

Après avoir épluché les cartes, interrogé nos envies, nous avons enfin trouvé notre bonheur... Un restaurant italien, savoureux mélange entre classicisme et modernité dans sa décoration, bref nous voilà assises, prête à commander... Je vous passe les détails de l'apéritif pour en venir au cœur du sujet ! Le serveur prend notre commande avec grand sérieux, je lui annonce donc que nous prendrons de la viande, là il nous demande si nous désirons de la sauce et avec quel accompagnement... Pas un mot sur la cuisson de notre viande rouge... Je le regarde et je lui dis que nous voudrions nos steaks "à point", je vous jure que j'ai vu de la détresse dans son regard... Il baisse les yeux, note quelque chose sur son calepin et s'en va.

Nous sirotons notre verre et le serveur revient après quelques minutes, il a l'air un peu gêné et nous annonce: "je suis désolé mais on ne peut pas vous servir votre viande à point, ils ne peuvent pas faire ça en cuisine... Elle sera normale." Je vous avoue qu'à ce moment la perplexité était de mise à notre table.

La surprise n'a pas été trop grande lorsque nos assiettes sont arrivées, la cuisson était "normale" !

Il est quand même effrayant de constater que dans un restaurant, certes pas gastronomique, mais tout de même,que le personnel ne connait pas les différentes cuissons possibles de la viande :/

Partager cet article

Repost 0