Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les hommes cruels ne courent pas les rues de Katherine Pancol

Publié le par __Troubles__

Les hommes cruels ne courent pas les rues de Katherine Pancol

¤ Présentation:

Le père de l'héroïne, homme cruel et fascinant, a disparu. Pour oublier, elle part à New York. Mais ni son amie Bonnie ni le frozen yoghourt ne suffisent à la consoler. Heureusement, Allan surgit, insaisissable, beau comme un dieu. Celui-là, il ne faut pas le laisser échapper. Entre souvenirs de petite fille et stratégies de séduction, Katherine Pancol dresse le portrait pétillant d'une femme d'aujourd'hui. Un roman d'amour et d'humour sur l'idéal masculin.


Katherine Pancol, née à Casablanca en 1949, est une romancière française. Elle a publié une dizaine de romans. Moi d'abord, La Barbare, Vu de l'extérieur, Une si belle image et Scarlett, si possible sont disponibles en Points.

  • Broché: 378 pages
  • Editeur : Points (9 mai 2014)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757832905
  • ISBN-13: 978-2757832905
  • Dimensions du produit: 17,6 x 10,8 x 2 cm

¤ Mon avis:

Alors, ce projet de lecture vient d'une idée de ma cops Vanessa, elle a proposé une lecture commune et après de nombreux échanges c'est ce roman qui a été choisi, et c'est moi qui ai proposé ce titre...

Comment vous retranscrire mon ressenti... Dès les premières pages je n'ai pas adhéré du tout au style de l'auteure, dont je n'avais lu qu'un cours roman par le passé, ampoulé et un brin brouillon, il n'y avait vraiment rien de remarquable. L'histoire en elle-même m'a dérangé, le personnage principal, après avoir perdu son père, cherche l'homme idéal, elle le souhaiterait ressemblant à son père avec lequel elle avait un relation plus que malsaine. Je me suis dit qu'elle n'était vraiment pas bien dans ses baskets... Même les passages à New York m'ont ennuyés, c'est pour vous dire.

Bref, je n'ai pris aucun plaisir à cette lecture, ce fut limite une torture ! Je ne sais pas si je relirai un Pancol dans un proche futur mais j'espère que ce roman n'est pas le meilleur à son palmarès!

Vous pouvez lire l'avis de Vanessa ici : http://things-or-stuff.blogspot.fr/2014/06/litterature-les-hommes-cruels-ne.html

Je vous posterai le lien de la critique de ma girl AC dès qu'il sera disponible !

Publié dans Lectures communes

Partager cet article

Repost 0

DO BRASIL !

Publié le par __Troubles__

DO BRASIL !

En cette période de Coupe du monde de football, ma société s'est mise aux couleurs de différents pays afin de lancer un challenge interne. Mon équipe représente les couleurs du Brésil ! On aurait pu tomber plus mal, mais franchement dans la compétition, je ne suis pas sûre que nous passions le premier tour !

Le jaune, le vert et le bleu sont donc les couleurs de notre bannière, et aujourd'hui nous devons nous habiller de ces couleurs ! Ca va être folklorique !! Je ne vais pas passer inaperçue dans les transports. Notre chef d'équipe va donc nous maquiller, pour une fois l'ambiance sera festive et nous allons avoir les honneurs du magazine interne...

Il est plutôt rare dans un centre d'appel qu'on fasse ce type d'animation et je tenais juste à souligner l'effort fait pour que l'ambiance soit un peu plus détendue. Il est certain que l'on travaille mieux en l'absence de pression.

Je ne sais pas si tout le monde jouera le jeu, mais pour ma part je serais entièrement aux couleurs du Brésil, jusqu'au bout des ongles car ma girl a même pris le temps hier soir de me faire une super manucure et nail art pour cette occasion ! Merci à elle ♥

A deux jours de l'été on ne pouvait rêver meilleure idée !

DO BRASIL !

Partager cet article

Repost 0

Nymphéas noirs de Michel Bussi

Publié le par __Troubles__

Nymphéas noirs de Michel Bussi

¤ Présentation de l'éditeur: Le jour paraît sur Giverny.

Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille.Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent: l'une, les yeux couleur nymphéas, rêve d'amour et d'évasion; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé...

  • Poche: 493 pages
  • Editeur : POCKET; Édition : POCKET (5 septembre 2013)
  • Collection : Pocket
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266222376
  • ISBN-13: 978-2266222372
  • Dimensions du produit: 17,6 x 10,6 x 3 cm

¤ Mon avis:

Lorsque j'ai acheté ce roman, je me suis laissée séduire par le titre et par le sujet, moi qui suis dingue d'impressionnisme, et en particulier de Claude Monet, je ne pouvais que succomber. J'ai mis pas mal de temps avant d'en commencer la lecture, comme pour savourer ce moment...

Une fois les premières pages tournées, on se laisse facilement happer par les charmes de Giverny, les anecdotes sur l'histoire de la peinture et sur la vie du grand peintre, puis on découvre doucement le cœur de l'intrigue, les histoires de mélangent sans vraiment se croiser, les personnages n’interagissent pas vraiment mais leurs histoires convergent dans le même sens...

L'édifice de l'intrigue se construit doucement, l'enquête policière nous emmène sur de nombreux chemins, parfois des impasses et parfois sur des chemins beaucoup trop fréquentés. On ne sait que croire.

Puis, arrivent quelques longueurs qui cassent le rythme de lecture, mais Michel Bussi, tel un peintre impressionniste, distille les indices, comme des lignes de fuite, il utilise les mots comme des touches de lumière, pour qu'enfin nous puissions voir le tableau tel qu'il est réellement, un mélange de sentiments, d'impressions, d'instincts auxquels nous devrions nous fier...

J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages, jusqu'au moment clé où Stéphanie nous livre ses espoirs, c'est le moment où enfin elle apparait sous son véritable jour, on peut la comprendre, et apprendre à l'aimer à travers l'illusion de la perfection qu'elle souhaite renvoyer, on aime ses failles, tout comme Laurenç on souhaite briser sa carapace pour voir la blessure, pour l'aider à la surmonter....

Michel Bussi utilise à la perfection la mise en abîme et le flashback, lorsque le dénouement nous apparait, on reste bluffé, sans mot, on tourne les pages avec frénésie, on ne peut qu'admirer la maestria de l'auteur, j'ai été bluffé, surprise car je m'attendais à tout sauf à cette fin !

Si vous aimez la peinture, la poésie, la belle écriture je ne peux que vous conseiller ce roman, même si vous vous découragez en chemin, persévérez car vous ne serez pas déçu !

Publié dans Chroniques de livres

Partager cet article

Repost 0

Ma vie, mes lectures...

Publié le par __Troubles__

Ma vie, mes lectures...

Il arrive parfois que tout l'amour des livres ne suffise pas à vous faire progresser dans vos lectures, pas que les livres choisis soient mauvais (quoique...) mais simplement, on ne se trouve pas dans le bon état d'esprit. En ce moment, je n'arrive pas à me concentrer suffisamment pour lire plus de 20 pages à la suite. Peut-être parce que je ne m'attache pas aux personnages des romans que j'ai commencé, j'ai trois romans en cours, trois styles complétement différents mais aucun ne me donnant le frisson nécessaire pour tourner les pages avec frénésie.

Je sais qu'il ne s'agit là que d'un mauvais moment à passer, ce n'est pas le premier et ça ne sera pas le dernier, mais c'est toujours difficile lorsqu'on aime la lecture. Le fait d'avoir beaucoup moins de temps pour moi n'aide pas à faire progresser mes lectures mais je suis épanouie donc ça compense !

Parfois avoir des horaires décalés, peut avoir du bon, la semaine prochaine je vais avoir toutes mes matinées pour inverser la tendance et montrer qu'une petite période creuse ne définira aucunement mon année livresque !

Je vous donne donc rendez-vous le 30 juin pour savoir, qui de la panne de lecture ou moi, a triomphé du solstice d'été !

Partager cet article

Repost 0

Dublin !

Publié le par __Troubles__

Dublin !

Comme je vous l'avais annoncé, nous sommes allées passer quelques jours dans la jolie ville de Dublin! Tout a bien commencé puisqu'il ne pleuvait pas à notre arrivée. Comme quoi il ne faut pas avoir de préjugés ! Nous avons visité tout d'abord le quartier des docks et les abords du O2 Arena et le Bord Gais Energy Theatre, une zone plutôt calme dans la ville et la pluie a fait son arrivée ! Nous avons littéralement craqué pour un bar à salades dans un supermarché et on a mangé ça à de nombreuses reprises. Le soir même nous sommes allées à un concert et les abords des docks sont sublimes sous les lumières colorées rouges et vertes des néons.

Pour la seconde journée nous avons arpenté les rues à pieds pendant plus de six heures et ce fut sportif, non seulement à cause des kilomètres avalés mais également à cause du temps épouvantable que nous avons subi. Il a plu des cordes avec parfois de grosses rafales de vent, un temps de rêve pour faire du tourisme, me direz-vous! Tout cela ne nous a pas découragé. Nous avons longé les quais pour rejoindre le centre ville. Notre premier arrêt fut au Trinity College, lieu emblématique de la ville, notamment pour The Book of Kells et l'ancienne bibliothèque. L'exposition est sublime et on y apprend beaucoup de choses, la file d'attente est très rapide ce qui encourage à rester pour découvrir les lieux. L'ancienne bibliothèque est vraiment l'endroit que j'ai préféré, elle respire le savoir et on y sent l'âme des livres.

Ensuite nous avons tourné des plombes dans le quartier afin de trouver le mythique Temple Bar, que nous n'avons jamais trouvé, on a sans doute dû tourner autour sans jamais tombé dessus. Nos pas nous ont lentement menés vers The Dublin Castle, la chapelle est vraiment magnifique, mis à part cela l'architecture du bâtiment ne m'a pas touchée.

Je ne vais pas vous faire le détail de tout ce que nous avons eu la chance de découvrir mais je vais m'arrêter sur quelque chose qui m'a marqué! En tant que voyageuse chevronnée, j'ai eu a chance de visiter de nombreux pays et étant fascinée par les édifices religieux, j'ai eu l'opportunité d'en découvrir beaucoup, ce qui m'a interpelé à Dublin c'est le fait de devoir payer pour entrer dans les cathédrales, autant vous dire que je n'y ai pas mis les pieds par principe....

Le U2 Graffitis Wall m'a vraiment beaucoup déçu, je m'attendais à autre chose.

Malgré les merveilleuses choses que j'ai pu voir Dublin, mon cœur reste attaché à Belfast que je trouve plus charmante. Dublin est belle mais bruyante et pas assez accueillante à mon gôut, alors que Belfast est plutôt paisible, intimiste et chaleureuse...

Il faut néanmoins que vous fassiez l'expérience de cette ville par vous même, car elle peut capturer votre cœur si vous êtes sensible à ses atouts. Nous y retournerons fort probablement afin de poursuivre nos découvertes culturelles !!

Dublin !

Partager cet article

Repost 0