Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'île au trésor de Robert Louis Stevenson

Publié le par __Troubles__

L'île au trésor de Robert Louis Stevenson

¤ Présentation:

L'aventure fait irruption dans la vie de Jim Hawkins le jour où un vieux marin balafré vient s'installer à l'auberge de ses parents. Pourquoi l'homme a-t-il peur ? Qui veut lui faire la peau ? Le secret de l'île au trésor devient bientôt celui de Jim. Sur le navire qui les mène vers le trésor, Jim et ses amis sont en grand danger. Echapperont-ils aux pirates, prêts à verser le sang pour s'emparer de l'or ?

  • Poche: 275 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (1 novembre 1973)
  • Collection : Classiques
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253003689
  • ISBN-13: 978-2253003687
  • Dimensions du produit: 17,2 x 11 x 1,4 cm

¤ Mon avis:

Pour moi, longtemps L'île au Trésor a été le dessin animé japonais de 1978, je vous rassure je savais qu'il s'agissait de l'adaptation d'un classique de la littérature britannique, mais je n'avais jamais pris le temps de le lire (même si j'ai vu l'animé à de multiples reprises).

Grâce à cette lecture commune avec ma copine Vanou, j'ai enfin pu remédier à cette lacune. Malheureusement je pense que mon amie ne pourra plus rien pour moi, car ce roman ne m'a aucunement donné envie de devenir pirate. J'avoue que je me suis un peu ennuyée, je m'attendais sans doute à quelque chose de plus épique. Les personnages sont certes très charismatiques et l'épopée reste mythique mais elle ne m'a pas fait rêver. Je devais trop en attendre.

Ce classique de la littérature d'aventure se laisse lire assez facilement et assez rapidement, peut-être un peu trop d'ailleurs. On a à peine le temps de s'immerger dans l'histoire qu'elle est déjà terminée.

Pour celles et ceux en quête d'aventure, n'hésitez pas à partir à la recherche de l'île au trésor, pour les autres, passez votre chemin jusqu'à ce que vous soyez prêts !

Je ne peux que vous recommander de regarder le dessin-animé qui a bercé ma jeunesse en complément de votre lecture !

N'hésitez pas à aller consulter l'avis de Vanou ici : http://lecoindevanou.wordpress.com/2014/08/15/litterature-lile-au-tresor-robert-louis-stevenson-2/

L'île au trésor de Robert Louis Stevenson

Partager cet article

Repost 0

Personne ne te sauvera de Fabrice Colin

Publié le par __Troubles__

Personne ne te sauvera de Fabrice Colin

¤ Présentation:

«Qui êtes-vous ? répétai-je. Je sens quelque chose chez vous.»
Il rit.
«Du talent ?
- Quelque chose de vrai et de grave, insistai-je. Vous jouez au vampire et vous y jouez très mal afin d'être sûr que personne ne vous croie.
Mais moi, je vous crois.
- Attends une minute. Tu penses que je suis un vrai vampire ?
- Pourquoi pas ?»

Manon découvre qu'une veine dans son cerneau peut lui faire perdre la vie à tout moment. Désemparée, elle s'enfuit à Las Vegas où elle rencontre Dorian, jeune acteur d'un one-man-show qui raconte sa vie de vampire. Quoi de plus attirant pour Manon que la possibilité d'une vie éternelle ?

  • Broché: 152 pages
  • Editeur : Flammarion (7 septembre 2013)
  • Collection : Tribal
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 208126479X
  • ISBN-13: 978-2081264793
  • Dimensions du produit: 21 x 13,4 x 1,8 cm

¤ Mon avis :

Fabrice Colin est un auteur jeunesse assez prolixe, il s'agit du second roman de lui que je lis et j'en ai deux autres sur les étagères de mes bibliothèques. Son style est facile à lire sans être trop simpliste. On sent bien qu'il s'adresse à un public plutôt jeune, mais la thématique de ce roman est plus profonde qu''on pourrait croire.

Une adolescente qui risque de perdre la vie d'un moment à l'autre, veut vivre pleinement ces derniers moments et part sans prévenir ses proches. Mais l'aventure ce n'est jamais l'image qu'on s'en fait...

Elle rencontre par hasard un jeune vampire et elle décide qu'il sera la solution à ses problèmes de santé, elle veut obtenir de lui la vie éternelle. Mais ce dernier ne voit pas les choses sous le même angle, sans doute grâce à l'expérience des années.

Sans bien savoir comment la complicité puis l'amitié naissent entre eux, jusqu'à leur séparation.

Les personnages sont complexes et l'auteur arrive tout de même à parler de valeurs, du prix de la vie, d'homosexualité... Beaucoup de sujets sont abordés et font de ce roman une lecture intéressante pour un jeune public.

J'ai vraiment aimé la façon de Fabrice Colin d'aborder les vampires, ce ne sont pas des gentils, des êtres qui font rêver, ils sont ici effrayants et imprévisibles. Bref l'auteur n'a pas fait dans la facilité et rien que pour ça je ne regrette pas de l'avoir lu !

Publié dans Chroniques de livres

Partager cet article

Repost 0

Wake de Lisa McMann

Publié le par __Troubles__

Wake de Lisa McMann

¤ Présentation:

Quand les autres s'endorment et plongent dans leurs rêves, le cauchemar de Janie commence.

De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu'un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ?

Depuis qu'elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s'endorment près d'elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider, mais comment faire ?

En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l'âme sœur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves à lui se révèlent si troubles et inquiétants qu'elle prend peur... A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?

Un hypnotisant voyage au cœur de l'univers onirique.

Un thriller singulier écrit dans un style remarquable de sobriété.

Après avoir été libraire, Lisa McMann se consacre maintenant à sa famille et à l'écriture.
Wake est le premier de ses romans à être traduit en français.

  • Broché: 209 pages
  • Editeur : De La Martinière Jeunesse (13 septembre 2012)
  • Collection : Fiction J
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2732451584
  • ISBN-13: 978-2732451589
  • Dimensions du produit: 21,2 x 14,4 x 2,2 cm

¤ Mon avis:

Cela faisait des mois que ce roman trainait dans ma PAL, la couverture m'a beaucoup attirée ainsi que le résumé, mais les avis plutôt mitigés m'empêchaient de me plonger dans sa lecture. On dit souvent qu'il y a un moment pour chaque livre et le sien est finalement venu.

Le style ne m'a pas particulièrement déplu, l'histoire n'est pas banale mais n'a rien de révolutionnaire, les personnages sont quand même relativement insipides. Bref, le sujet avait du potentiel mais le traitement en lui-même l'a rendu commun. Le côté un peu polar a relevé un peu le niveau mais sans en faire un incontournable à lire, je ne sais même pas si je lirai les deux autres opus de cette trilogie.

Janie, le personnage féminin central, ne fait pas rêver, on ne se met jamais à sa place et donc on ne peut pas en faire une héroïne moderne, on passe rapidement à un autre roman qui saura mieux nous transporter dans son univers.

Il est vrai qu'avoir le pouvoir de s'infiltrer dans les rêves des autres n'est pas commun, l'apprentissage de ce don est fastueux pour Janie, mais pour nous aussi. L'histoire est répétitive et lassante. L'idylle naissante pourrait aider à aiguiser l'intérêt du lecteur, mais en fait non...

Il s'agit pour moi d'un roman moyen qu'on oublie vite !

Publié dans Chroniques de livres

Partager cet article

Repost 0

Ô Capitaine, mon capitaine....

Publié le par __Troubles__

Ô Capitaine, mon capitaine....

Au réveil, ce matin, je ne m'attendais pas à apprendre une si triste nouvelle, le talentueux acteur Robin William nous a quitté. Peu importe les circonstances de ce drame, le fait est qu'il va laisser un grand vide, que ce soit dans la vie de sa famille, de ses proches, de ceux qui l'aiment et de ceux qui l'admirent, ou devrais-je dire admiraient...

Robin William a eu une grande influence dans ma vie, à l'adolescence, durant cette période où l'on se construit, j'ai eu la chance de voir Le cercle des poètes disparus, déjà grande lectrice, ce film m'a ouvert l'esprit vers des horizons inconnus. Le personnage de Mr Keating, mon capitaine, m'a donné envie de découvrir de nouveaux auteurs, de lire de la poésie (faite d'amour et de passion) et même de devenir professeur! Aujourd'hui encore ce film reste un de mes préférés, une référence.

Robin Williams est également l'incarnation de Peter Pan, Steven Spielberg avait vu en lui le potentiel pour incarner un mythe. Autant de films faisant partie d'une bonne dvdthèque...

Nous n'entendrons plus "GOOD MORNIIIIIIIIIIIIIiNG VIETNAM !" de la même façon, nous ne regarderons plus Mrs Doubtfire de la même façon....

Le monde du cinéma a perdu un grand homme.

J'espère que ce soir vous serez nombreux à regarder un de ses films, peut-être Will hunting, peut-être L'homme bicentenaire ou Au-delà de nos rêves.... Ce qui est sûr c'est que lui nous regardera, du Cercle des poètes disparus qu'il a rejoint trop tôt, avec son éternel sourire.

Qu'il puisse maintenant reposer en paix...

Partager cet article

Repost 0

Complètement cramé de Gilles Legardinier

Publié le par __Troubles__

Complètement cramé de Gilles Legardinier

¤ Présentation:

Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

  • Broché: 425 pages
  • Editeur : Pocket (13 mars 2014)
  • Collection : Pocket
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266246194
  • ISBN-13: 978-2266246194
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,8 x 2 cm

¤ Mon avis:

J'avais lu beaucoup de choses sur ce roman, du bon comme du moins bon, mais j'ai tout de même souhaité me faire ma propre opinion car Gilles Legardinier touche la corde sensible chez moi et je ne voulais pas passer côté d'un bon moment de lecture, surtout en cette période estivale.

La thématique n'a à priori rien de révolutionnaire, un homme d'âge mûr souhaite se ressourcer car il n'est plus satisfait de la vie qu'il mène.... Le traitement, lui, est autrement plus intéressant. Le personnage D'Andrew Blake est attachant malgré ses défauts de "vieux", il se mêle de tout, veut tout savoir, mais il n'a que de bonnes intentions. L'humour qui est disséminé par touches subtiles, m'a souvent fait sourire, parfois pouffer de rire au travail durant mes pauses, mais surtout l'émotion sous-jacente m'a presque extorquée des larmes.

Beaucoup diront que ce roman est moins réussi que Demain j'arrête ! Pour ma part je dirai qu'ils n'ont simplement rien de comparable. Gilles Legardinier peint un tableau impressionniste des relations inter générationnelles, l'expérience peut aider à mieux appréhender la vie et les relations humaines mettent du baume au cœur dans les situations difficiles. Plus qu'un roman léger, Gilles Legardinier a écrit une œuvre sur la transmission des connaissances, des expériences, plus généralement sur l'intérêt d'échanger avec les anciens pour comprendre le cycle de la vie, car les regrets empêchent l'homme d'avancer. On apprend que personne ne peut résoudre nos problèmes à notre place, mais un avis éclairé peut nous aider à emprunter le chemin le plus judicieux.

L'auteur avec sa plume nous montre où se situe l'essentiel. Le cycle de la vie ne s'arrête jamais, ne ralentit jamais son cours mais il est entre nos mains d'en faire quelque chose de beau.

Ce roman est drôle, sensible, captivant mais surtout humain. Je ne verrais plus jamais la ciboulette de la même façon et mon prochain Halloween aura des airs de manoir hanté. Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, on ne ressort pas indemne de cette lecture, on regarde la vie avec des yeux nouveaux, les détails reprennent de l'importance et on dit plus facilement aux gans qu'on aime l'importance qu'ils ont dans nos vies.

L'écriture fluide et agréable de Gilles Legardinier peuvent lui donner une étiquette d'auteur de romans de gare mais à mes yeux pas du tout, tout ce qui est brillant et intelligent ne doit pas être difficile d'accès. La simplicité du propos n'empêche pas au roman d'avoir une dimension profonde qui m'a touchée.

Je n'ai qu'une hâte, c'est de lire un autre roman de cet auteur, avec un peu de chance je pourrais même le rencontrer bientôt pour lui dire à quel point les remerciements à la fin de ses romans sont beaux et forts... Comme quoi il ne faut pas s'arrêter avant la toute dernière page d'un livre.

Je ne peux que recommander ce roman, il est pour moi mon coup de cœur de l'été!

¤ Citation: "La peine et les souvenirs n'interrompent pas le cours de la vie" p.165

Publié dans Chroniques de livres

Partager cet article

Repost 0

L'attente...

Publié le par __Troubles__

L'attente...

Depuis quelques années maintenant ma vie est rythmée par d'intenses périodes d'activité et de longs moments d'attente, il faut avouer qu'au départ c'est un peu dur à vivre, on a l'impression que le temps s'étire inlassablement, que le moment tant attendu n'arrivera jamais, et puis finalement il est là, à portée, on le touche du bout des doigts, on y est, on le vit... Puis lorsque le moment est passé, on se rend compte qu'on aurait pu le vivre plus pleinement alors on se reprend à attendre la prochaine fois, comme un cercle sans fin...

"On est tellement pressés d'aller on ne sait où faire on ne sait quoi, chaque minute d'attente prend des allures d'éternité perdue."

Jean Dion

Cette attente perpétuelle rythme la vie, lui donne un côté intemporel. Malheureusement on s'habitue à tout et l'attente est à chaque fois un peu moins difficile à vivre, le bon côté des choses c'est que ça permet de mettre en perspective beaucoup de choses qui semblaient importantes et qui finalement sont dérisoires. On se stresse beaucoup moins. J'ai pu acquérir une certaine philosophie de la vie et cette attente m'a appris la patience, la capacité de profiter pleinement de chaque moment vécu en ayant le moins de regrets possible...

Ce qui compte, au final, c'est d'avoir toujours quelque chose à attendre !

Partager cet article

Repost 0