Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wake the dead de Frédéric Czilinder

Publié le par __Troubles__

Wake the dead de Frédéric Czilinder

¤ De quoi ça parle ?

Deep Harbor, charmante petite bourgade du Massachusetts : son port de pêche, sa conserverie, son unique hôtel, son lycée et ses hautes falaises battues par les embruns.

Un havre de paix jadis fondé par des colons anglais sur les terres ancestrales des indiens Wampanoag.

Deep Harbor: ses bois, ses marais, son cimetière, ses secrets...

Deep Harbor: 12.347 habitants. Et encore plus de macchabées.

Beaucoup plus.

  • Broché: 312 pages
  • Editeur : Armada (6 février 2016)
  • ISBN-10: 1090931689
  • ISBN-13: 978-1090931689
  • Dimensions du produit: 1,5 x 12,7 x 20,3 cm

¤ Ce que j'en ai pensé :

Tout d'abord je tiens à remercier les éditions Armada pour cet envoie et l'équipe de Babélio qui m'a choisi dans le cadre de l'opération Masse Critique pour découvrir ce roman.

Ca partait bien, le résumé était attirant, le sujet pile poil dans mon obsession pour les zombis... puis sont arrivés les remerciements et là je me suis demandé, quel genre de narcissique pouvait dédier son roman à Stephen (King), Georges (Romero) et Wes (Craven) ? Tous ces grands noms du fantastiques sont connus de tous ou presque et sont des références, et pas seulement dans l'univers des zombis... Bref, j'avais un à priori assez négatif en débutant ma lecture, puis les choses se sont corsées ! Eh oui, ça pouvait être pire... A la page 10, soit la seconde du prologue, une phrase m'a donné envie d'abandonner "Jake sentit sa quéquette se ratatiner au fond de son slip", cela faisait beaucoup trop de style et de poésie d'un coup. J'ai persévéré et j'ai ensuite découvert ce que j'ai pris dans un premier temps pour un manque d'imagination mais qui était en fait une série de clins d'yeux à une culture geek des années 1990, à la p. 18 le cimetière de "Silent Hill" (jeu vidéo angoissant), l’hôpital "Cook County" p. 27 (cf la série Urgences) et la mère d'un personnage s'appelant Joanna Summer p. 28(Summers étant le nom de famille de la célèbre Buffy), et pour clore la liste des exemples, p. 112 Sarah Gellar, 1956-1997 (double référence à Buffy puisque son interprète n'atait autre que Sarah Michelle Gellar et la première diffusion de la série datait du 10 mars 1997)

J'ai commencé à me dire que peut-être cela allait devenir intéressant. Le style de l'auteur n'a rien de révolutionnaire et est même parfois un peu trop familier, l'histoire est typique des films d'horreur, ça se passe le soir d' Halloween, on invoque des esprits, il y a un peu de mysticisme... Tous les ingrédients sont réunis pour une histoire effrayante. On voit même apparaitre le terme d' "Armée des morts" (Dawn of the dead en VO) à la page 122 remake de 2004 du film Zombie de Georges Romero (1978). Vous aurez compris que j'ai bien lu en détail le roman est que mon avis sera le plus éclairé possible. Donc les morts se relèvent et la ville de Deep harbor est attaquée, on comprend au fil du récit que cela fait suite à une malédiction suite à la chasse aux sorcières ayant eu lieu au XVIIème siècle dans le Massachusetts, mais tout n'est pas explicitement dit, pourquoi la vengeance se fait de cette façon ? Mystère ! On se doute que si l'action se déroule la nuit d'Halloween c'est que la croyance populaire affirme que la frontière avec le royaume des morts est moins tangible ce soir là, mais dès le levé du jour les morts se manifestent, est-ce un problème de cohérence ? L'auteur mélange un peu tous les poncifs du genre, charnier de la guerre de Sécession, cimetière indien et fête foraine sont au rendez-vous.

Le roman se lit assez facilement si on accroche à l'histoire et ce que j'ai le plus apprécié c'est l'absence de Happy End, pour moi il n'y a pas de meilleure fin ,elle est digne des films de Romero ou de Craven. J'ai beaucoup aimé la trame narrative qui ajoute, une dimension cinématographique au récit.

Je vous recommande ce livre si cette culture est la votre car l'auteur a distillé avec brio les références à ses modèles, la scène sur le bateau m'a rappelé des souvenirs d'enfance lorsque je regardais les films de Romero avec ma mère...

Seul coquille notable à la page 295 ou deux zéros sont venus s'ajouter au texte "s'illu00minèrent".

¤ Si je devais noter ce roman : 4/5

Wake the dead de Frédéric Czilinder

Partager cet article

Repost 0

Métamorphose Tome 01 Exorde d'Ericka Duflo By Right Under The Blog

Publié le par __Troubles__

Métamorphose Tome 01 Exorde d'Ericka Duflo By Right Under The Blog

¤ Présentation :

Adolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent. Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursouflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée. Ses écarts de conduite vont également l’amener à rencontrer Ian, un garçon sombre au comportement étrange. Sa vie va alors prendre une tournure inattendue...

  • Auteur Ericka Duflo
  • Editeur Kennes
  • Date de parution 04/05/2016
  • EAN 978-2875802156
  • ISBN 2875802151

¤ Mon avis :

Je ne suis pas une adepte des romans qui parlent de créatures étranges pourtant j’ai passé un très bon moment aux côtés de Senna. Cette jeune fille au caractère bien trempé tantôt rebelle tantôt douce se révèle être une personne très spéciale qu’on a envie de protéger.

Sa rencontre avec Ian est un tournant dans sa vie et dans ce roman. J’ai aimé ce mélange

mystique/mystérieux/étrange qui selon moi mêle très bien le fantastique, les contes, les légendes et la mythologie, rien d’étonnant que ces domaines soient chers au cœur de l’auteure Ericka Duflo.

Il s’agit du tome 1 d’une pentalogie qui attrape le lecteur dès les premières lignes et qui ne le

relâchera de son emprise qu’à la fin du 5 ème et dernier tome. Je me suis laissée prendre dans cette histoire originale. Une jolie découverte de 383 pages.

Étonnamment j’ai aussi appris quelques petites choses sur la mythologie. J’ai apprécié le style de l’auteure. J’ai aimé la présence de quelques dessins venant illustrés certains passages clé du roman.

J’ai moins aimé le toucher de la couverture, la texture m’a quelque peu gênée.

Ce roman Young Adulte respecte les ingrédients principaux et essentiels qui font de lui un bon roman dans sa catégorie, un agréable moment de lecture qui donne envie d’en apprendre plus sur cette jeune héroïne. J’ai eu un vrai coup de cœur sur cette fin du tome 1 qui , si vous n’avez pas le tome 2 déjà sur vos étagères, peut vous frustrer, alors petite note à l’auteure : ne nous laissez pas trop longtemps sans nouvelles de Senna et Ian 😉

Publié dans Right Under The Blog

Partager cet article

Repost 0

Une petite nouvelle qui devrait vous plaire !

Publié le par __Troubles__

Une petite nouvelle qui devrait vous plaire !

Afin de satisfaire le plus grand nombre d'entre vous lecteurs, que ce soit au niveau du contenu et/ou au niveau de la régularité des articles, ma moitié @_ACecilia_ (sur Twitter) a décidé de répondre favorablement à ma demande et va donc publier ici ses articles que vous pourrez retrouver dans la section créée à cet effet sous le nom "Right Under The Blog"

Une signature pour les articles va être créée pour plus de lisibilité également ♥

Une nouvelle aventure débute et d'autres surprises sont prévues pour bientôt !!

Partager cet article

Repost 0

Dans le canapé, je lis...

Publié le

Dans le canapé, je lis...

Une agréable surprise que ce roman jeunesse que j'ai déjà presque terminé !

Publié dans lecture en cours

Partager cet article

Repost 0

Une question d'harmonie de Bérengère de Chocqueuse

Publié le par __Troubles__

Une question d'harmonie de Bérengère de Chocqueuse

¤ De quoi ça parle ?

Elle aime sortir avec ses amis, passer des week-end chez ses parents, poursuit ses études d'histoire de l'art en se demandant quand même régulièrement ce qu'elle va bien pouvoir faire de sa vie.
Lui est un musicien de l'orchestre national de France, aime s'enfermer dans son appartement en tête à tête avec sa contre basse, ses parents ont quitté ce monde depuis de nombreuses années et il revit chaque jour le chagrin de son amour perdu.
Elle essaie d'en savoir plus sur lui à chacun de leurs rendez-vous.
Il garde close la porte de son cœur et pourtant il ne manquerait aucun de leurs rendez-vous.
Elle, c'est Julia, elle a 25 ans.
Lui, c'est Paul, il en a 80.
L'harmonie n'est pas une question d'âge mais de rencontre, et voici l'histoire d'amitié fabuleuse entre deux êtres que plus d'un demi siècle sépare mais qui ont tellement à apprendre l'un de l'autre...

  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Belfond (7 avril 2016)
  • Collection : ROMAN
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2714473148
  • ISBN-13: 978-2714473141
  • Dimensions du produit: 14,1 x 3 x 22,6 cm

¤ L'auteure :

Bérengère de Chocqueuse est née en 1981 à Paris où elle vit aujourd'hui. Après des études à Sciences-Po Lille, elle a travaillé plusieurs années en tant que journaliste indépendante et responsable éditoriale, tout en se consacrant à l'écriture. Une question d'harmonie est son premier roman.

¤ Mon avis :

J'ai eu la chance de recevoir ce roman grâce à la Librairie Dialogues que je remercie ♥

C'est d'abord le titre du roman qui m'a attiré et ensuite le résumé m'a convaincu. La couverture est originale et sa couleur pastelle donne le ton du récit.

Le roman commence lors d'une fin de soirée alors que Julia ramène Paul à son domicile, puis les chapitres s'enchainent entre présent avec Julia et son besoin de repères transgénérationnels et Paul qui nous faut vivre son passage à la vie d'adulte après la Seconde Guerre Mondiale.

Julia fait tout ce qu'elle peut pour se faire apprécier du vieux monsieur, quitte même à fouiller dans ses effets personnels, ce dernier se livre très difficilement et de façon sporadique. Ces deux solitaires vont se trouver, s'apprivoiser et se lier d'amitié, cette amitié va d'ailleurs modifier la perception qu'a Julia de la vie.

L'histoire est très plaisante et on a très vite envie d'en connaitre plus sur la vie de Paul, le personnage de Julia est moins attachant.

La thématique de ce roman est très moderne et m'a donné envie d'en connaitre davantage sur la vie de mes grands-parents qui malheureusement ne sont plus là pour se raconter. C'est un roman qui créé du lien et c'est assez rare pour le souligner.

Au niveau du style, une petite répétition m'a un peu agacée, Bérengère de Chocqueuse utilise à outrance l'expression "quelques dizaines de minutes" mais vraiment c'est pour aller dans le détail, car à part cela son style est fluide et agréable à lire.

Mon seul bémol concerne la fin du roman, trop ouverte, à mon sens la boucle n'est pas bouclée, j'en attendais un peu plus.

Vous aurez compris que j'ai vraiment passé un bon moment de lecture et si le thème vous intéresse n'hésitez à vous procurer le roman chez votre libraire préféré !

¤ Ma note ; 4/5

Une question d'harmonie de Bérengère de ChocqueuseUne question d'harmonie de Bérengère de Chocqueuse

Partager cet article

Repost 0