Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

4 articles avec rentree litteraire 2016

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson

Publié le par __Troubles__

¤ De quoi ça parle ?

Dans le Montana, en 1980.
Autour de Pete, assistant social dévoué, gravite tout un monde d'écorchés vifs et d'âmes déséquilibrées. Il y a Beth, son ex infidèle et alcoolique, Rachel, leur fille de treize ans, en fugue dans les bas-fonds de Tacoma, Luke, son frère, recherché par la police.
Et puis il y a Cecil l'adolescent violent et sa mère droguée et hystérique, et ce jeune Benjamin, qui vit dans les bois environnants, avec son père, Jeremiah Pearl, un illuminé persuadé que l'apocalypse est proche, que la civilisation n'est que perversion et que le salut réside dans la survie et l'anarchie. Pearl qui s'est exclu de la société, peut-être par paranoïa, peut-être aussi pour cacher qu'il aurait tué son épouse et leurs cinq enfants.
Au milieu de cette cour des miracles, Pete pourrait être l'ange rédempteur, s'il n'était pas lui-même complètement perdu...

  • Broché: 500 pages
  • Editeur : Belfond (18 août 2016)
  • Collection : Littérature étrangère
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2714456782
  • ISBN-13: 978-2714456786
  • Dimensions du produit: 14,2 x 4,1 x 22,5 cm

¤ Ce que j'en ai pensé :

J'ai eu la chance de lire ce roman grâce à la Librairie Dialogues que je remercie vivement pour cet incroyable moment de lecture.

Pour tout vous dire j'ai lu ce roman de puis un petit moment déjà mais comme toujours, lorsqu'une lecture me bouleverse à ce point là, j'ai ensuite beaucoup de mal à en parler. Je ne sais pas trop par où commencer...

 

La couverture en elle-même n'est pas très parlante, il s'agit  d'une coupe de tronc d'arbre, ce qui ne nous éclaire pas vraiment sur le contenu. Ce côté un peu mystérieux m'a poussé à ouvrir le roman avec une certaine fébrilité. dès les premières pages le ton est donné, Pete, l'assistant social et personnage principal, va nous faire vivre des aventures pas franchement plaisantes dans une Amérique profonde des années 1980. Entre cas sociaux, délires, drogues et alcools, le personnage reste assez conscient de ce qu'il se passe autour de lui,même s'il n'est pas maître de son destin, je l'ai perçu comme un instrument narratif, comme si la globalité du récit devait être mise en valeur par l'histoire de Pete et de sa fille,, fruit n'étant pas tombé bien loin de l'arbre... La jeune fille, narratrice de certain chapitre vit une adolescence sans repères et est livrée à ce que la rue fait de pire dans les années 80.

 

Pete se lance dans un parcours de rédemption familiale et professionnelle mais il ne sait pas vraiment comment s'y prendre et ses travers reprennent souvent le dessus sur sa bonne volonté.

 

L'histoire de Cecil est dérangeante, malsaine et on comprend alors pourquoi Pete s'implique autant dans son métier, non seulement sa vie personnelle est un désastre mais il se croit investi d'une mission plus importante que celle de se sauver lui-même. Puis la rencontre avec la famille Pearl va nous dévoiler un autre pendant de sa personnalité, Pete est obstiné, il veut aider cette famille et connaître leur sombre histoire, il s'implique beaucoup, mais quelque part au plus profond de l'horreur trouve la force de lutter pour sa propre famille.

 

Un roman noir, un peu rock'n roll dans son contenu, il y a à l'intérieur l'essence des années 1980.

 

Le premier roman de Smith Henderson est dense et profond, il parle de lAmérique profonde et méconnue, sans l'édulcorée, j'ai retrouvé chez lui quelque chose de William Faulkner, pour moi ce roman est vraiment très bon et passionnant. C'est un must pour es amoureux de la littérature, je ne me suis jamais ennuyée et j'ai regrettée d'avoir tournée la dernière page.

 

Ici, il n'y a pas de Happy End, il n'y a que la vérité de l'écrivain, brute et brillante.

Je ne saurai que vous recommander cette lecture qui figure en tête de mon top 5 de 2016 !

 

 

Yaak Valley, Montana de Smith Henderson
Yaak Valley, Montana de Smith Henderson

Partager cet article

Repost 0

Presque terminé!

Publié le

Presque terminé!

Je suis à  la page 144/179 de ce roman de la rentrée  littéraire  2016 et je n'ai pas  encore  d'avis  définitif, l'article suivra ce week-end probablement !

Partager cet article

Repost 0

Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty by Right Under The Blog

Publié le par __Troubles__

Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty by Right Under The Blog

¤ Présentation :

Les secrets finissent toujours par être dévoilés.
Et toujours quelqu'un doit payer...

Jane, mère célibataire, vient d emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans.
Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter (elle se souvient de tout et ne pardonne jamais) et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l' aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets.
Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l'école, les choses s'enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu'au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.

  • Broché: 500 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226317341
  • ISBN-13: 978-2226317346
  • Dimensions du produit: 22,5 x 3,3 x 15,5 cm

¤ Biographie de l'auteure :

Née en 1966, la romancière australienne Liane Moriarty est l auteur de six best-sellers dont Le Secret du mari, phénoménal succès aux Etats-Unis et en France, et traduit dans 55 pays.
Petits secrets, grands mensonges est son deuxième roman traduit en français.

¤ Son avis :

Quel bonheur cette lecture, une fois de plus je souligne la qualité d’écriture de l’auteure. Je m’étais régalée en lisant « Le Secret Du Mari », je me suis délectée de celui-ci.

De nouveau j’ai aimé retrouvé la vie quotidienne de femmes et d’hommes, en apparence, ordinaires, de familles qui partagent des moments de la vie. J’aime le côté un peu « Desperate housewives » des 2 romans de Liane Moriarty.

Un fil conducteur: un meurtre, qui m’a tenu en haleine tout le long du roman. Les plus avertis auront peut-être rapidement découvert qui est la victime, mais pas moi et j’ai adoré ça. Soupçonner tous les personnages, j’oscillais entre chacun en les accusant du meurtre, finalement je me demandais si ce n’était pas plutôt la victime… Le titre ne ment pas, les petits secrets sont bien présents dans ce roman mais les grands mensonges sont une pièce maîtresse.

Le suspense vous prend et vous surprend très rapidement, les pages se tournent toutes seules, il est presque impensable de poser le roman pour le reprendre plus tard. C’est addictif à n’en pas douter, à n’en pas se lasser. De vrais coups de cœur pour les personnages principaux, pour qui je me suis prise d’une réelle affection : Madeline, Céleste… Jane. Sans oublier leurs enfants, leurs histoires, leur école…

Tout d’abord un peu déstabilisée par les confidences des personnages qui interviennent à la fin de chaque chapitre, des parents qui se confient à un inspecteur chargé de l’enquête, j’ai vite apprécié ces petits ragots de personnages qui ont vu quelque chose, qui pensent avoir vu quelque chose, qui ne savent mais pensent savoir. C’est très intelligent de la part de l’auteure. A vous de voir si vous vous laisserez influencer ou pas, si vous suivrez une tendance plutôt qu’une autre. Suivez votre instinct… ou pas…

J’ai passé un moment extraordinaire de lecture. J’aime l’univers de Liane Moriarty, j’aime l’atmosphère qui se dégage dans ses romans. J’aime les personnages, j’aime leurs relations, j’aime TOUT et je vous recommande ce petit bijou.

¤ Extraits :

« Il y a des petites choses dans mon attitude qui commencent à l'agacer. Il devient irritable. J'essaie de l'apaiser. Je me mets à marcher sur des œufs mais en même temps, je suis en colère d'avoir à le faire, alors parfois j'arrête et j'y vais franco. Je l'énerve exprès, parce que je suis furieuse contre lui, et contre moi-même de rentrer dans son jeu. Et là, ça explose. »

« Tout le monde rêvait d'être riche et beau, mais ceux qui l'étaient réellement se devaient de faire comme s'ils n'avaient rien de plus que les autres. Quel drôle de monde que le nôtre ! »

Partager cet article

Repost 0

La mésange et l'ogresse d'Harold Cobert

Publié le par __Troubles__

La mésange et l'ogresse d'Harold Cobert

¤ De quoi ça parle ?

Une enquête romanesque au plus près de l'énigmatique épouse de Michel Fourniret pour tenter de cerner les terreurs de notre société à travers l'une des affaires les plus retentissantes de ces dernières années.

26 juin 2003. " L'ogre des Ardennes ", Michel Fourniret, est arrêté en Belgique.

22 juin 2004. Après un an d'interrogatoires, son épouse Monique Olivier – qu'il surnomme sa " mésange " – révèle une partie du parcours criminel de son mari, au moment où, faute de preuves, la justice belge s'apprête à le libérer. Il finira par être condamné à la perpétuité incompressible ; Monique Olivier, accusée de complicité et de non-dénonciation de meurtres, écopera elle aussi de la perpétuité, assortie de vingt-huit ans de sûreté.

Plongée au cœur du mal absolu pendant cette année traque, cette enquête romanesque fait alterner les points de vue du commissaire chargé de l'affaire et de Monique Olivier elle-même, pour s'intéresser pour la première fois à celle qui reste une énigme : victime ou complice? instrument ou cerveau diabolique? Mésange ou ogresse?

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1816 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 425 pages
  • Editeur : Plon (18 août 2016)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B01HBSEN24

¤ Biographie de l'auteur :

Harold Cobert est l'auteur de plusieurs romans, dont Un hiver avec Baudelaire, L'Entrevue de Saint-Cloud et, en 2014, Jim, paru chez Plon.

¤ Ce que j'en ai pensé :

Tout d'abord je remercie les Editions Plon qui m'ont permis de lire ce roman et NetGalley pour ce partenariat.

Je n'avais jamais lu un roman de ce type, non pas par le sujet abordé mais par rapport au traitement des faits. Une histoire terrible mais vraie romancée, cela avait de quoi me perturber. Dans le bon sens du terme j'entends. Ce livre m'a permis de me documenter davantage sur l'affaire Fourniret, très médiatique mais qui n'avait pas suscité plus d'intérêt chez moi qu'une autre histoire sordide énumérée dans les journaux télévisés.

Le roman se compose de nombreux chapitres, relativement courts, qui alternent les points de vue du responsable de l'enquête et celui de Monique Fourniret, être insaisissable et répugnant.

On se prend rapidement au récit, on veut toujours en savoir pus et on plonge dans l'horreur.

Le style redondant lors de l'enquête nous donne l'impression de se creuser les méninges autant que l'équipe en charge de l'accusation, on ne respire pas, on cherche la vérité. L'écriture est différente lorsqu'on est, façon métaphorique de parler puisque tout est romancé, dans la tête de Monique Fourniret, tout est confus et étouffant, on se noie.

Cette lecture m'a passionnée du début à la fin, je ne suis pas restée indifférent,je me suis énervée parfois, je me suis insurgée,beaucoup.

L'auteur a, d'une façon remarquable, remis sur le devant de la scène un drame moderne qui aurait pu être oublié par le grand public. Je ne saurai que recommander à tous cette lecture atypique.

¤ Si je devais lui mettre une note : 4,5/5

Partager cet article

Repost 0